Photo manquante remplacé par le logo d'orbicom

Frau-Meigs, Divina

  • 1255

À propos / About / Acerca de

Divina Frau-Meigs est professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle. Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’Université de la Sorbonne, de l’Université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (université de Pennsylvanie à Philadelphie).

Sociologue des médias, elle est spécialiste des questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication. Elle a créé la chaire UNESCO « Savoir Devenir à l’ère du développement numérique durable : articuler usages et apprentissages pour maîtriser les cultures de l’information ». Elle préside l’association Savoir*Devenir (www.savoirdevenir.net), adossée à cette même chaire, pour faire passer les fruits de la recherche dans la société civile et mener des actions en faveur de la transition numérique du plus grand nombre, tout au long de la vie.

Elle est l’auteur de nombreux articles dans des revues nationales et internationales et une vingtaine d’ouvrages. Elle y développe:

  • Une théorie personnelle des médias comme artefacts cognitifs qui affectent les processus de socialisation des jeunes
  • Une conception ouverte de l’innovation pédagogique à l’ère du numérique avec la notion de « Savoir Devenir » pour rendre compte des affordances cognitives augmentées par le numérique, à des fins d’apprentissage
  • Une approche de la complexité associée à une vision systémique des médias, de la socialisation et de l’apprentissage, avec des thématiques de recherche dans une perspective socio-cognitive située, autour des notions d’éducation aux médias et à l’information et de translittératie
  • Une vision de la diversité culturelle et des droits de l’homme, avec des approches comparatistes situées sur les conditions économiques, technologiques et politiques qui se déroulent autour des médias à l’ère numérique
  • Une modélisation de la gouvernance d’Internet en lien avec l’éducation aux médias et à l’information, avec une organisation multi-acteurs (secteurs public, privé, associatif).

Sur ces thèmes de recherche, elle est experte à l’UNESCO, la Commission Européenne, le Conseil de l’Europe et auprès d’autres instances gouvernementales en France (CSA, CNIL, ministère de l’éducation, de la culture, …) et dans d’autres pays (Brésil, Egypte, Maroc, Uruguay…). Elle promeut les médias en relation aux droits de l’homme et à l’éthique et a contribué à l’élaboration des récentes recommandations européennes sur l’éducation aux médias, l’autonomie des jeunes sur les réseaux, la dignité humaine dans l’environnement médiatique, l’Internet des Citoyens et le rôle des data dans la culture et la littératie.

Au plan associatif, elle a été vice-présidente de l’AIERI/IAMCR (Association Internationale d’Etudes et Recherches en Information-communication, 2002-2008) et a dirigé la section « Recherche en Education aux Médias » (2009-2016). Elle est membre fondateur et élue au bureau de la European Communication Research and Education Association (ECREA, 2008-2012). Elle est membre fondateur de l’Alliance Globale des Partenariats en Education aux Médias et à l’Information (GAPMIL) et en préside le chapitre Europe (2014–).

(Ver. 11-2021)

Back To Top